La Tonte des Moutons (CNAI) | CNAI - Conseil National des Agents Immobiliers

La Tonte des Moutons (CNAI)

CNAI 
BP 60247
31142 St Alban PPDC
 

AK ASSOCIES
102 rue Maria Casares
Bat B3 N46
34070 MONTPELLIER

 

Toulouse , le 11 mai  2015

 

Objet : Mise en demeure Site Internet

Lettre recommandée avec avis de réception N° 1A 105 606 6946 3

 

Madame, Monsieur,

Au cours de ces dernières années, la profession d’agent immobilier, régie par des textes encadrant strictement son activité, a été trop souvent décriée, attaquée et un certain discrédit a été jeté sur ses membres, le plus souvent en raison de pratiques douteuses voire scandaleuses mises en œuvre par des « intermédiaires » peu scrupuleux.

Tous les membres de notre association en ont pâti et sont confrontés aujourd’hui encore aux critiques dont les médias se sont régulièrement fait l’écho.

Le Conseil National des Agents Immobiliers (CNAI), que je représente a eu connaissance d’une page internet animée par votre société sur le lien suivant : http://www.mapetiteagence.com/

C’est avec stupeur que le CNAI et certains de ses membres ont pu y trouver une présentation singulière de l’action des agents immobiliers simplement résumée à une sorte d’obstacle, de péage, et dont l’utilité semble réduite à zéro.

En effet, l’on peut lire :
Arrêter de vous faire tondre  ACHETEZ VENDEZ LOUEZ   sans commission

Présenter ainsi la profession d'agent immobilier où ce dernier ne serait là que pour prendre des honoraires est inacceptable.

Vous critiquez et jetez le discrédit  sur une profession règlementée et contrôlée par les pouvoirs publics.

Compte tenu de tout cela, nous vous mettons en demeure d'avoir, dans le délai de huit jours, à supprimer les contenus ci-dessus rappelés, qui portent atteinte à l'image, à l'honneur et à la probité de la profession d'agent immobilier.

Nous vous indiquons communiquer dès ce jour le dossier à notre conseil habituel, Me Lionel PUECH-COUTOULY, Avocat à TOULOUSE, auquel nous confions mandat afin qu'il puisse donner toutes suites utiles à l'expiration de ce délai.

Espérant ne pas être contraint d'avoir recours à la voie judiciaire, nous vous prions de croire, Madame, Monsieur, à l'assurance de nos sentiments distingués.

 

                                                                                                              Alain GUITTARD,

                                                                                                              Président du CNAI